Bruxelles allège son contrôle sur la France et encourage la poursuite des réformes

LOCALTIS – 23/05/2018 – Michel Tendil

La Commission a recommandé, mercredi 23 mai, la clôture de la procédure pour « déficit excessif » visant la France depuis 2009. Une décision qui s’inscrit dans ses traditionnelles recommandations par pays qui tombent chaque année au mois de mai dans le cadre du « Semestre européen » instauré en 2011.

La France se voit ainsi récompensée après être revenue dans les clous budgétaires, avec un déficit sous la barre des 3% du PIB, à 2,6%, en 2017. Le déficit français devrait s’établir à 2,3% en 2018 puis 2,9% en 2019, estime la Commission. Elle relâchera ainsi sa surveillance, pour passer d’un volet correctif à un volet préventif…      […]

« Pour la première fois depuis la création de la monnaie unique, tous les pays de la zone euro enregistreront un déficit inférieur à 3% du PIB en 2018.

Lire la suite